Mot du Président

||Mot du Président
Mot du Président2019-07-04T07:55:13+00:00

Réactivé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 17 novembre 2018, le Conseil de la Concurrence est une institution constitutionnelle indépendante. Il est chargé, dans le cadre de l’organisation d’une concurrence libre et loyale, d’assurer la transparence et l’équité dans les relations économiques, notamment à travers l’analyse et la régulation de la concurrence sur les marchés, le contrôle des pratiques anticoncurrentielles, des pratiques commerciales déloyales et des opérations de concentration économique et de monopole.

La loi  n° 20-13 du 30 juin 2014 a élargi  et renforcé ses attributions lui conférant de larges pouvoirs décisionnel, consultatif, et  d’auto saisine visant l’amélioration du fonctionnement concurrentiel des marchés.

Par ces attributions et pouvoirs, le Conseil de la concurrence est au cœur d’une gouvernance économique devant libérer les énergies de l’économie et de la société en consacrant dans les faits  l’égalité des chances entre les entreprises et entre les citoyens devant l’acte économique. L’objectif est de faire de la concurrence libre et loyale un levier majeur de la création de la richesse, la promotion de l’emploi, la sécurisation de l’approvisionnement du marché intérieur, la protection du consommateur et de son pouvoir d’achat, la compétitivité des entreprises et des territoires et de l’attractivité de l’économie nationale.

Dans cette perspective, les membres du Conseil et toutes ses instances partagent la conviction qu’une telle mission est de nature à préparer les fondements futurs d’une démocratie économique en devenir et ce conformément à la constitution de notre pays.